A propos Contact
fr
Une initiative deBruxelles Environnement

Sanglier Sus scrofa

Découvrez ce mammifère autrefois disparu, de retour en Région bruxelloise depuis 2006. 

Sanglier adulte se tenant debout derrière un arbre en forêt

Caractéristiques principales

Nom latin Sus scrofa
Famille Suidae
Sous groupe Grands mammifères
Paysage Ville Forêt
Statut de protection Protégé
Protection stricte sur tout le territoire régional (Annexe II.2.1, Ord. Nature) ; Espèce de gibier (Annexe III, Ord. Nature)
Statut de conservation Statut IUCN : préoccupation mineure ; Statut wallon : Non-menacé
Origine Indigène
Taille 110 à 180 (longueur) cm
Rareté, abondance Rare
Poids 45 à 180 k g
Longévité 8 à 10 ans

Observez, identifiez, découvrez

Son allure générale est massive et comparable à celle du cochon domestique bien que plus haut sur pattes. Mesurant entre 60 et 110 cm de haut pour 110 à 180 cm de long, le sanglier est ramassé et trapu, et porte l'essentiel de son poids, pouvant aller jusqu'à 180 kg, sur l'avant du corps. 

Le saviez-vous ?

En fouinant la terre à la recherche de nourriture (champignons, tubercules…), le sanglier assure la dissémination des graines et leur enfouissement, il mélange l’humus aérant ainsi les sols forestiers. De plus, le sanglier mange des larves d'insectes parasites pour de nombreuses plantes et débarasse la forêt des cadavres d'animaux. En dépit de sa mauvaise image, le sanglier joue un rôle clé dans l'équilibre de l'écosystème forestier. 


Cycle biologique

Les sangliers sont des animaux grégaires dont l'organisation sociale complexe repose sur les "laies meneuses" et le maintien des relations entre les mères et filles dans la durée. Les 'hardes" ou "compagnie" sont des groupes qui se composent des laies adultes, subadultes et de leurs marcassins. Après environ un an et demi les jeunes mâles s'émancipent du groupe et deviennent solitaires. 

Les mâles rivaux peuvent être amenés à se battre pendant la période de rut, mais les sangliers se battent aussi pour défendre leur territoire contre les intrus.

Pendant la période de rut (à l’automne), les laies et les sangliers se rencontrent.
Une moyenne de 6 marcassins naît au printemps, après un peu moins de quatre mois de gestation. Les laies plus âgées donnent naissance à plus de marcassins.

Les années d’abondance en nourriture (fainée et glandée), les portées des femelles ont tendance à être plus importantes. 


    • Visibilité : janvier à décembre
    • Reproduction : septembre à mars
    Visibilité : Janvier -
    Reproduction : Septembre -
    Reproduction : Janvier - Avril
    Une stratégie de reproduction qui s'adapte

    En l'absence de prédation et de gestion numérique, les populations de sangliers fluctuent en fonction des ressources alimentaires disponibles et notamment de la production de glands. 

    Cette espèce, abondamment chassée dans les deux autres régions, réduit son temps de gestation afin de mettre bas plus tôt dans l'année et ainsi s'adapter à la pression de chasse. 

    Place dans l’écosystème

    Alimentation Omnivore
    Spécialisation alimentation Généraliste
    Le sanglier se nourrit de glands, châtaignes, faînes, vers et larves, rhizomes, plantes forestières herbacées ou arbustives. Le sanglier est omnivore, il mange aussi des petits rongeurs dont il régule la population.
    Nidification Au sol
    La première semaine, les marcassins restent dans le "chaudron", un nid construit par leur mère.
    Biotope Massif boisé • Lisière
    Le sanglier est principalement présent dans les forêts de feuillus humides et les vieilles forêts de conifères. À Bruxelles, on peut le trouver en forêt de Soignes et dans la vallée de la Woluwe depuis peu.

    Gérez et accueillez

    Le sanglier est une espèce inféodée aux massifs forestiers. En Région bruxelloise, des axes de transport morcellent son habitat et l'empêche de se déplacer en sécurité. 

    Pour favoriser cette espèce :

    • Favorisez la construction de voies de déplacement au-dessus ou en dessous des obstacles que constituent les voies de chemin de fer ou les autoroutes. 
    • Respectez la quiétude dans les massifs boisés lors de vos promenades. 
    • Tenez votre chien en laisse lors des promenades en forêt et dans les sites naturels.
    • Limitez le morcellement des écosystèmes forestiers. 
    Sanglier adulte dans une forêt enneigée
    Sanglier d'Europe © Hans Dekker, Saxifraga

    Cohabitez et évitez les nuisances

    On observe en Belgique, ainsi que partout en Europe, une évolution démographique importante des sangliers, alors qu'il s'agit de l'espèce la plus chassée en Wallonie. La reproduction du sanglier est correlée à la disponibilité des ressources alimentaires et reliée à des facteurs climatiques. Le changement climatique, l'absence de prédateur sauvage, mais aussi le nourrissage artificiel pour la chasse de loisir contribuent à faire augmenter les effectifs de l'espèce. 

    Si les sangliers ne sont d’ordinaire que de passage en Région bruxelloise, depuis le mois d'avril 2024 un sanglier mâle est observé au parc de la Woluwe. Cette situation est suivie au jour le jour par Bruxelles Environnement.

    Que faire pour éviter les intrusions et les rencontres avec le sanglier ?

    Lorsque la nourriture se fait plus rare, le sanglier n’hésite pas à sortir de la forêt, causant des dégâts dans les champs, les prairies ou les jardins situés en lisière. 

    • Posez une clôture robuste mais perméable à la petite faune si vous vous situez en lisière forestière. 
    • Gardez votre chien en laisse en forêt et assurez-vous d’en avoir une parfaite maîtrise lors de vos promenades et dans les zones de liberté. 
    • Ne les nourrissez pas et assurez-vous de ne pas laisser de déchets alimentaires à leur portée; cela peut perturber leur régime naturel et favoriser le risque de diffusion de maladies infectieuses.
    • Evitez de vous aventurer en dehors des sentiers balisés afin de ne pas déranger les laies et leurs petits.

    Que faire si vous rencontrez un sanglier ?

    Le sanglier n'est pas un animal particulièrement agressif, cependant des précautions peuvent être prises pour prises pour éviter les risques d'accident, même si ceux-ci sont rares. En effet, le sanglier est plutôt de nature craintive, s’il se sent attaqué, il peut charger (attention spécifique si l’animal est blessé ou s’il s’agit d’une laie avec des petits).

    • Restez immobiles et gardez votre calme.
    • Ne vous approchez pas. 
    • Si le sanglier se dirige vers vous, contournez le ou rebroussez chemin calmement. 
    • Gardez votre chien en laisse. 
    • Si votre animal en pris en chasse par un sanglier, ne vous interposez pas. 
    • N'utilisez jamais de baton ou autre objet pour chasser le sanglier. 

    Biosécurité : Gestion de la peste porcine africaine (PPA)

    La peste porcine africaine (PPA) est une maladie virale en Europe causée par un virus de la famille des Asfarviridae, qui affecte tous les porcs qu'ils soient sauvages ou domestiques. 

     L’un des vecteurs qui permet au virus de la peste porcine africaine de se propager en Europe est la nourriture. Le virus peut survivre au processus de traitement de la viande et rester infectieux sur une longue période. Les sangliers, de même que les cochons, peuvent être touchés par ce virus via les déchets alimentaires jetés.

    En 2018, les premières infections chez les sangliers ont été diagnostiquées en Belgique. 

    En 2020, la Belgique a retrouvé son statut indemne de peste porcine africaine chez tous les suidés (porcs domestiques, sangliers sauvages et en captivité) au niveau de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

    Afin d’éviter toute réminiscence de la maladie au sein des sangliers, et bien que la maladie soit considérée comme éradiquée, il existe des mesures strictes de surveillance et de contrôle.

    L'humain n'est pas sensible à cette maladie.

    Précautions à prendre :

    • Ne donnez jamais de restes de nourriture aux sangliers et aux cochons.
    • N’importez aucune denrée alimentaire (viande / charcuterie) des régions touchées.
    • Ne manipulez pas les sangliers malades ou morts, mais signalez les rapidement aux autorités compétentes en appelant le numéro 0490 66 68 70. 
    • Mettez les restes de nourriture dans une poubelle fermée afin que les animaux sauvages ne puissent pas y accéder.
    • Maintenez vos chiens en laisse pour éviter qu'ils ne rentrent en contact avec des sangliers malades ou morts.
    • N’hésitez pas à consulter les brochures d’information de l’AFSCA sur la peste porcine africaine
    Sanglier adulte se tenant debout derrière un arbre en forêt
    Sanglier d'Europe © Rudmer Zwerver, Saxifraga

    Obligations, interdictions... que dit la loi ?

    Il est interdit de :

    • Nourrir un animal sauvage.
    • Chasser tout animal. 
    • Capturer, détenir ou transporter des animaux sauvages.
    • Perturber intentionnellement la faune sauvage.

    Il est obligatoire de :

    • Rester sur les chemins balisés en forêt de Soignes.
    • Se conformer aux signaux disséminés dans le bois, aux règlements en vigueur et aux remarques formulées par les gardes et les surveillants forestiers.

    En savoir plus

    Fiches actions associées