A propos Contact
fr
Une initiative deBruxelles Environnement

Installez un gîte à écureuil

Offrir un gîte de luxe aux écureuils ? C'est possible ! Même s'il ne remplace pas un habitat naturel riche et varié, un nichoir bien conçu peut aider les écureuils roux à trouver des habitats de substitution dans nos environnements urbains pauvres en vieux arbres. Que vous l'achetiez ou le fabriquiez, gardez ces principes à l'esprit pour augmenter le confort de vos petits voisins.

Photo d'une tête d'écureuil sortant d'un nichoir.

Un hôtel 5 étoiles

Offrir un nichoir aux écureuils permet de leur garantir un nombre suffisant de sites de nidification : ils aiment avoir le choix et en changer en cours de saison ! Dans nos environnements appauvris, les gîtes artificiels sont donc une solution à envisager.

Un hôtel étoilé se doit toutefois de proposer le gîte et le couvert : pensez à assurer un buffet à volonté avec des plantations adaptées !

Infos techniques

Public cible Entreprises - Particuliers - Pouvoirs publics - Professionnels
Saison Hiver - Automne
Type d'action Aménager - Préserver
Espace concerné Espace vert - Jardin - Natura 2000
Niveau Intermédiaire

Planifiez votre installation

Déterminez si votre terrain est intéressant

L’écureuil roux est inféodé aux habitats forestiers, de conifères, mais aussi de feuillus. L’installation de nichoirs artificiels n’aura de sens qu’à proximité de tels habitats : il n’est donc pas utile de placer des gîtes à écureuil partout !

À Bruxelles, les principales populations d’écureuils roux vivent en forêt de Soignes et dans son pourtour. Ils apprécient également les grands espaces verts et zones très boisées des parcs de seconde couronne. 

On l’observe aussi dans les jardins privés des grands ilots d'Uccle, Boitsfort ou des deux Woluwe, jusqu'au Campus de la Plaine à Ixelles et au Parc Duden à Forest. On en retrouve aussi à Schaerbeek (au parc Josaphat), Evere (au cimetière de Bruxelles), à Laeken (domaine royal et alentours), et bien sûr à Jette, autour du Bois du Laerbeek.

  • Installez votre nichoir dans une zone où des écureuils ont déjà été observés.
  • Choisissez y un endroit arboré, en massif ou en lisière.

Consultez la carte des observations d'écureuil à Bruxelles

Pour ses déplacements, il a besoin de continuités arborées ou arbustives relativement hautes, et il s’aventure assez peu dans les grandes pelouses très ouvertes, sans solution de repli.

Les jardins modernes ne sont donc pas des lieux très accueillants.

Photo d'un écureuil, qui grignote une faine, dans un sous-bois enchanteur.
© Caroline Legg, Wikimedia Commons

Aménagez un espace accueuillant

Privilégiez les aménagements naturels

L’écureuil roux trouve refuge et met bas dans des nids qu’il construit généralement à la fourche d’une branche, ou dans la couronne d’un arbre, entre 5 et 15 m de hauteur : assez haut pour échapper aux prédateurs ! Il arrive également qu’il s’installe dans des cavités d’arbres (ancien nids de pics par exemple) pour s’abriter ou donner naissance à ses petits.

Au cours des saisons, l’écureuil roux fréquente plusieurs nids en parallèle, un comportement qui lui permet d'esquiver les prédateurs.

Les nids sont constitués de branchages trouvés sur place ou à proximité. L’intérieur du nid est tapissé de feuilles, herbes sèches et mousses, et d'autres matériaux doux glanés dans l'environnement. Ils peuvent faire 50 cm de diamètre et 30 cm de hauteur environ.

Pour favoriser l’habitat naturel de l’écureuil, il est donc important de préserver les grands arbres et de ne pas « nettoyer » la parcelle du moindre branchage et de toutes ses feuilles mortes. Un gazon moussu est aussi très utile pour aménager un nid douillet, pour l'écureuil et les oiseaux en général.

  • Préservez les arbres morts et les arbres habitats.
  • Conservez les arbres têtards.
  • Garez un tas de brindilles et de feuilles mortes dans un coin du jardin.
  • Aidez à la connectivité entre les zones boisées voisines en installant des haies ou des rangées d’arbres.

Choisissez un endroit arboré adapté

Les écureuils sont assez sélectifs. Ils favorisent les endroits protégés, tant des intempéries que des prédateurs, et ils préfèrent les sites élevés et arborés. Les nichoirs s'installent donc en général dans des arbres et nécessitent du matériel adapté. Prenez garde à travailler en toute sécurité !

  • Installez le gîte avec une orientation à l’Est ou au Sud-Est, et à l’abri des vents dominants, des pluies et des zones trop exposées au soleil.
  • Installez l’abri dans un arbre à une hauteur d’environ 3 à 5 mètres (voire plus haut encore, mais l’utilisation de pareilles échelles devient compliquée !)
  • Placez-le de préférence dans un arbre à feuillage persistant (grand sapin par ex.)
  • Évitez les arbres isolés : les écureuils ont besoins de corridors arborés pour se déplacer facilement.
  • Dans la nature, l’écureuil construit plusieurs nids (pour déménager les petits en cas d’alerte prédateur) ; si le terrain le permet, installez plusieurs nichoirs sur la parcelle ou avec vos voisins, et combinez présence d’arbres attractifs et nichoirs.
  • Évitez d'installer le gîte trop près de nichoirs à oiseaux : les écureuils mangent occasionnellement des œufs et des oisillons.
Photo d'une personne accroche un nichoir dans un arbre
© US Fish & Wildlife service, Southeast Region.

La fixation du nichoir à l’arbre ne doit pas blesser celui-ci, n’utilisez donc pas de clous ou de vis, mais attachez le nichoir à une planche qui sera fixée au tronc à l’aide d’un fil de fer gainé de plastique en plaçant des cales entre l’arbre et le fil.

  • Inspectez l'attache au moins tous les deux ans pour vous assurer que le dispositif n'étrangle pas l'arbre qui grossit tous les ans.
Photo d'un écureuil suspendu à une corde tendue.
© Mike Pennington, Wikimedia Commons

Choisissez ou fabriquez un nichoir à écureuil

On trouve dans le commerce des nichoirs préfabriqués pour les écureuils. Néanmoins, ils ne sont pas toujours bien adaptés à leurs exigences et leurs besoins. Un gîte mal adapté peut être boudé ou, pire, mettre en danger les petits !

Pour peu qu’on ait la fibre bricoleuse et quelques outils adaptés, il est également possible de les fabriquer soi-même !

Les caractéristiques principales à prendre en compte que ce soit pour l’achat ou la fabrication sont les suivantes :

Caractéristiques du nichoir

Illustration d'un gîte classique, avec deux entrées. Les dimensions sont indiquées : hauteur 29cm, largeur 20,5 cm et profondeur 24cm.
© Serge Gérard, Bruxelles Environnement
  • Prévoyez une entrée d'environ 7 cm de diamètre, plutôt ovale : elle doit permettre à un adulte de rentrer en portant ses petits.
  • Si possible, préférez une entrée située vers le bas, qui permet à la pluie de ne pas entrer dans l’abri. Ce n'est toutefois pas strictement nécessaire.
  • Prévoyez plusieurs entrées/sorties : les écureuils aiment les issues de secours et les plans B !
  • Choisissez un bois non traité et résistant à l’humidité (pas de contreplaqué ou d’aggloméré, mais par exemple du Douglas), avec des planches d’environ 14 à 18 mm d’épaisseur.
  • Prévoyez un toit étanche, qui dépasse devant l’entrée pour éviter au maximum l’entrée d’eau de pluie dans l’abri ; la toiture peut ainsi être recouverte de zinc ou d’aluminium recyclé.
  • Choisissez ou installez une rondelle métallique pour éviter que les prédateurs forcent l'entrée et/ou que les écureuils la rongent.
  • Traitez le bois avec des produits naturels, écologiques (comme l'huile de lin).
  • Évitez de peindre le nichoir avec des couleurs vives, préférez les couleurs naturelles qui se fondent dans l'environnement.
Illustration d'un nichoir à deux pièces, avec ses dimensions, la construction est plus complexe.
© Serge Gérard, Bruxelles Environnement
  • Pour éviter qu’un prédateur puisse atteindre les petits habitants, vous pouvez prévoir ou choisir un modèle à deux zones (un « hall d’entrée » et un « espace de vie ») séparées par une cloison. Le hall d’entrée servira également de tampon contre les courants d’air et l’humidité !
  • Dans tous les cas, préférez des parois intérieures rugueuses et munies de supports (petites lattes de bois) pour que les petits puissent apprendre à grimper. 
  • Autre option : placez une branche à l’intérieur du nichoir, contre la cloison du trou de sortie, en la stabilisant (clou ou simple remplissage du nichoir par de la paille, sur la moitié de la hauteur).
  • Prévoyez également un extérieur rugueux pour faciliter l’introduction des écureuils dans l’abri et la sortie des petits : rainurages, lattages ou petite échelle permettent une sortie en tout sécurité.
  • Placez dans le gîte un petit tapis de feuilles mortes ou de paille propre, les écureuils complèteront d'eux-mêmes avec d'autres matériaux.

Squatteurs occasionnels

Les écureuils ont parfois tendance à s'accaparer les nichoirs destinés aux oiseaux : nichoirs semi-ouverts (comme les nichoirs à rouge-gorge), voire grands nichoirs fermés dont ils peuvent élargir le trou d'entrée en le grignotant. Voilà peut-être une raison de plus pour proposer à chacun un nichoir adapté et robuste !

Des cas de nidification dans le bâti sont aussi répertoriés, notamment dans les maisons aux abords très arborés. Cela reste un cas de figure assez rare chez nous. Sous les tuiles, dans les couches d'isolant, dans un grenier... nos bâtiments offrent plusieurs cachettes douillettes, mais la présence d'écureuils peut occasionner des soucis de cohabitation comme avec la fouine, bien plus souvent présente.

Attention dans tous les cas à éviter de porter préjudice au nid et aux écureuils lors de travaux. 

N'hésitez pas à contacter le Facilitateur Nature si vous êtes dans ce cas !

Entretenez les gîtes

Les écureuils entretiennent eux-mêmes leurs nids. Il n’est donc pas nécessaire de le faire. En bon propriétaire avisé, jetez quand-même un œil régulier à vos nichoirs. Une vérification de l’état du nichoir (intégrité, étanchéité...) peut se faire annuellement, fin d'été début d'automne, en s’assurant bien-sûr auparavant qu’il n’est pas occupé ! Plusieurs espèces pouvant occuper un même nichoir, la prudence est nécessaire à n’importe quel moment de l’année. 



Si un entretien est nécessaire, réparez le nichoir au besoin, et nettoyez-le avec des produits écologiques et sans odeur, de l'eau bouillante éventuellement additionnée d'un peu de vinaigre ménager. N'oubliez pas de porter des gants et - c'est toujours mieux - un masque. Replacez un tapis de feuilles ou de paille propre, et c'est reparti !

Pensez également à vérifier le système d'attache pour ne pas blesser l'arbre.

Photo d'un écureuil qui s'abreuve dans une mare naturelle.
© Olga Havlikova, Wikimedia Commons

Fiches espèces associées