A propos Contact
fr
Une initiative deBruxelles Environnement

Moineau domestique Passer domesticus

Découvrez cet oiseau autrefois très commun à Bruxelles mais aujourd'hui en forte régression en Ville Dense comme en Ville Campagne. 

Caractéristiques principales

Nom latin
Passer domesticus
Famille
Passeridae
Sous groupe
Passereaux
Paysage
Ville Dense • Ville Campagne
Statut de protection
Protégé
Protection stricte sur tout le territoire régional (Annexe II.2.1, Ord. Nature)
Statut de conservation
UICN : préoccupation mineure ; En fort déclin en RBC : -93,2% entre 1992 et 2022
Origine
Indigène
Taille
14 à 18 cm
Rareté, abondance
Commune
Poids
24 à 39 g
Longévité
1,5 à 2,5 ans

Observez, identifiez, découvrez

Le moineau domestique est un petit oiseau assez robuste avec une grosse tête et un gros bec (typique des granivores). 

Le mâle a le dos brun rayé de noir. La tête est grise et marron, le ventre clair. Il présente une bavette noire. La femelle est d'un brun plus clair rayé de noir, la gorge et la poitrine sont clairs. 

Grégaire, il vit en groupe et peut nicher en colonies de 5 à 30 couples.

Le saviez-vous ?

Le moineau nous semble être extrêmement familier. Pourtant les populations de moineaux subissent un déclin catastrophique. A Bruxelles, 93,2% des moineaux domestiques ont disparu depuis 1992. 

Les causes principales de ce déclin sont : 

  • l'urbanisation  
  • le réchauffement climatique 
  • la rénovation des bâtiments ainsi que la construction de nouveaux immeubles ‘fer-verre-béton’
  • la diminution des stocks de graines disponibles
  • l'élimination des buissons denses et 
  • le déclin drastique des insectes. 

Consultez la carte des moineaux à Bruxelles

Voir la carte

Cycle biologique

  • Visibilité : janvier à décembre
  • Reproduction : avril à septembre
Visibilité : Janvier -
Reproduction : Avril - Octobre

Les mâles chantent dès le mois de janvier en se postant bien en vue autour du site de nidification choisi, afin d'attirrer les femelles. Les couples peuvent se reformer d'une année à l'autre. 

C'est le mâle qui construit le nid où la femelle pond entre 2 et 5 oeufs. Les oeufs sont couvés pendant 11 à 14 jours. La période de ponte commence entre fin avril et début mai et peut s’étaler jusqu’en juillet et il peut y avoir plusieurs nichées sur la saison, jusqu'à la fin de l'été si les conditions météo sont favorables. Les jeunes sont d'abord essentiellement nourris d'insectes divers, vers de terre ou araignées, puis de plus en plus de matières végétales (graines). Ils quittent le nid au bout de 2 semaines mais restent encore nourris par les parents pendant une dizaine de jours. Les jeunes peuvent se reproduire au printemps suivant. 

Le moineau domestique passe en général toute sa vie là où il est né. 

Risques de confusion

Accenteur mouchet

Moineau friquet

Place dans l’écosystème

Alimentation
Granivore • Insectivore • Frugivore
Spécialisation alimentation
Généraliste
L'adulte se nourrit pour l'essentiel de graines diverses. Opportuniste, il peut aussi consommer de petits animaux qui restent néanmoins minoritaires dans le régime. Il apprécie aussi les jeunes plantules, les fruits tendres, certains bourgeons. Il se nourrit surtout au sol, parfois en vol pour les insectes. Il exploite aussi les pullulations de pucerons.
Nidification
Cavicole • Bâtiments • En colonies
Le nid est fabriqué dans une cavité existante avec des éléments végétaux (feuilles sèches, tiges et feuilles linéaires des graminées, tigelles et radicelles) et consolidé par des plumes et du crin.
Biotope
Lisière • Haie • Bâtiment • Toiture • Façade • Petit jardin • Parc • Verger
Risques de confusion
Accenteur mouchet (Prunella modularis), Moineau friquet (Passer montanus)

Gérez et accueillez

Le moineau domestique s'installe souvent à proximité des humains. Il apprécie les entre-tuiles, les anfractuosités de mur, les sous-toitures et les bâtiments abandonnés, mais également les façades couvertes d'un lierre épais très protecteur et peut occuper des nichoirs artificiels. 

Les alentours ne doivent être ni trop boisés (milieu fermé) ni désertiques car le moineau a besoin de surfaces végétalisées et riches en insectes pour trouver sa nourriture, de quoi fabriquer son nid, trouver refuge en cas de danger, etc. Des buissons à proximité immédiate des nids lui sont donc nécessaires.

Pour favoriser cette espèce :

  • Préservez les cavités occupées dans les bâtiments. 
  • Préservez ou plantez aux abords des nids, une végétation productrice de graines (ex: chénopodes, mouron des
    oiseaux, renouée des oiseaux, graminées, joncs, bourse-à-pasteur, pissenlit, plantains,
    vesces) et arbustive (sureaux, chèvrefeuilles, houx, rosiers et ronces, genévrier, troène, lierre grimpant ou arbustes à baies).
  • Végétalisez les murs et façades avec du lierre grimpant.
  • Installez des nichoirs artificiels apposés ou intégrés dans les murs.
  • Préservez des milieux ouverts et ensoleillés.
  • Installez un poulailler écologique.
  • Privilégiez l'écopâturage des milieux ouverts : les moineaux aiment particulièrement le crottin de cheval !
  • Évitez que les espaces verts fréquentés ne deviennent trop arborés : au-delà de 25 % de canopée les moineaux sont défavorisés.
  • Proscrivez les pesticides.
Moineau domestique © Luc Hoogenstein, Saxifraga

Obligations, interdictions... que dit la loi ?

Il est interdit de :

  • Tuer et capturer des oiseaux sauvages.
  • Perturber les oiseaux sauvages durant la période de nidification.
  • Détruire, endommager ou enlever leurs nids et leurs œuf.
  • Procéder à des travaux d’élagage (avec des outils motorisés) et d’abattage d’arbres entre le 1er avril et le 15 août.

Il est obligatoire de :

  • Obtenir une dérogation motivée auprès de la Région pour procéder à des travaux d’élagage entre le 1er avril et le 15 août (hors travaux d’urgence sur base d’arrêté du Bourgmestre).

En savoir plus

Fiches espèces associées

Prédateurs : Les rapaces comme l'épervier d'Europe, le faucon pèlerin et la chouette hulotte, les chats domestiques, le lérot...

Fiches actions associées